Payer par carte aux USA : des complications insoupçonnées

Aux USA, deux moyens de paiement : « Cash or Card », pas de chèques, sauf en de très rares occasions (loyers, salaires, etc.)

La grosse différence avec la France, c’est la distinction entre :

  • Les cartes de débit

En gros, ce sont l’équivalent de ce qu’on a essentiellement en France, elles sont reliées au compte courant, l’argent y est débit automatiquement.

  • Les cartes de crédit

Elles sont proposées par les banques et la plupart des grandes sociétés. Elles sont rattachées à une réserve d’argent consultable en ligne. On fixe avec la société une limite de crédit fixé (montant maximum de dépenses par mois) et une date fixe de remboursement par mois (à laquelle le montant minimum doit être remboursée). 

Pour le moment, avant de se pencher plus sérieusement sur la question des crédits, nous avons seulement une carte de débit, qui ressemble à ça :

bank-of-america-debit

Donc en gros, pour l’instant, quand je fais un achat, je choisis en espèces ou carte de débit. Rien de plus simple jusque là !

Quand on paie en espèces, rien de compliqué là encore, mis à part les taxes et les tips qu’il ne faut pas oublier. Mais c’est quand on choisit de payer en carte que ça se corse…

« Credit or Debit? »

Bon ça, ça va, je sais répondre ! Je vous ai expliqué la différence plus haut, l’important est de savoir quel type de carte on a et de ne pas se tromper.

« Chip or swipe? »

La plupart des machines à cartes aux USA ont deux possibilités :

  • chip = utilisation de la puce à l’avant de la carte
  • swipe = utilisation de la bande magnétique à l’arrière de la carte

29622850202_b5a535e2d8_b

Ma carte temporaire n’avait qu’une bande magnétique, donc au début c’était vite vu, si bien que je ne m’étais pas posé la question de savoir quand utiliser la puce. Je m’étais dit « Alala c’est vraiment simple les USA, tu swipe, pas de code, un petit ticket et bye bye! ». La seule question parfois est de trouver l’endroit où glisser la carte et de ne pas se tromper de sens 🙂

Lorsque j’ai reçu ma carte définitive, j’ai remarqué qu’elle avait une puce à l’avant comme sur mes cartes françaises. Mais bon j’ai voulu continuer à utiliser la bande magnétique, c’est tellement rapide ! Sauf que là, certaines machines me l’ont refusé ! « Please use the chip reader »…

Me voilà comme de retour en France, ça prend beaucoup plus de temps, il me faut :

  1. valider le montant
  2. taper mon code secret
  3. signer quelques fois sur l’écran tactile

D’après mes recherches, ce système de puce est nouveau aux USA, donc seulement les nouvelles cartes et les nouvelles machines sont équipées de ce lecteur de puce. Une question de sécurité j’imagine…

« Do you want cashback? »

Une fois tout ce mic mac réussi, après quelques tentatives infructueuses et l’aide de l’hôte de caisse qui comprend vite que vous n’êtes pas d’ici, vous vous croyez sorti d’affaire… ERREUR !

Une ultime question s’affiche sur l’écran :

img_20150505_061826-2

Ah alors là… Mystère ! Au début, ne sachant trop quoi répondre évidemment, je sélectionnais non. Mais au bout d’un moment, il m’a fallu quand même savoir ce que ça voulait dire.

En fait le système cashback permet de recevoir des espèces directement du commerçant, évitant ainsi un déplacement en borne de retrait et des frais supplémentaires.

Assez pratique non ?

20160323-9-13kw65v

Enfin voilà, après quelques semaines ici, après beaucoup de questionnement, de tâtonnements et de recherche sur internet, me voilà rodée avec le paiement en carte de débit… Jusqu’à ce qu’on franchisse le pas avec la carte de crédit !

2 thoughts on “Payer par carte aux USA : des complications insoupçonnées”

  1. Y en a des cartes de crédit ici, plein même. Cela existe depuis très longtemps, comme els cartes pass en magasin carrefour et toutes ces cartes où l’on ne paye que plus tard ….. Ces cartes sont des véritables pièges, car bien sûr on paye toujours des intérêts et pas des petits … Elles sont généralement basées sur le même système que les crédits à la consommation ( type sofinco ). Elles tournent aux alentour des 15 % / 20% d’intérêts ! Bref à fuir comme la peste !
    il y a aussi une deuxième catégorie et qui se rapprocherai peut être encore plus de la « credit card » américaine, c’est la carte classique à débit différée, où l’on ne paye qu’à la fin du mois.
    Dans tous les cas la « credit card  » américaine entraîne des intérêts si on l’utilise, elle est pourtant indispensable pour avoir des crédits de tous autres types aux Etats-unis car les banques s’appuient sur ça pour voir votre solvabilité à rembourser un crédit de tous types.

    Pour d’autres infos super utile sur ça : http://myfrenchcity.com/edition-nationale/vie-pratique-usa/vie-quotidienne-usa/cartes-de-credit-francaises-americaines-differences/

    J'aime

    1. Merci pour les informations supplémentaires. Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas de cartes de crédit en France, seulement elles sont beaucoup moins utilisées et pas de la même manière. Ici une carte de crédit est indispensable pour se « faire » un Credit Score convenable qui te permette ensuite d’effectuer de gros achats plus simplement. D’après mes recherches, il me semble que les cartes à débit différé françaises ne fonctionnent pas du tout sur le même système que les Credit Card américaines. Je connais ce site, on a aussi des connaissances qui nous renseignent ici pour faire les bons choix 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s